Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

28 Jun

"Il faut décoloniser les imaginaires".

Publié par Legrand

"Il faut décoloniser les imaginaires".

 

Il faut retrouver le vrai sens des mots : fascisme, communisme, socialisme, libéralisme, colonialisme, etc. Tous ces mots ont perdu leur sens car ils sont imprégnés des errements historiques qui les ont accompagnés. L’auteur le dit : « pas besoin de domination pour le développement ». Tout est là et c’est ce que les Russes et les Chinois ont parfaitement compris et mettent en oeuvre. Nous avons raté notre projet de « mission civilisatrice » car nous avons méprisé les peuples, infatués par notre supériorité!
Aujourd’hui, il se passe l’inverse au travers de la crise migratoire. On veut nous faire percevoir les migrants comme une chance pour notre pays. Ce serait une chance s’il s’agissait d’une migration honnête et raisonnée, voulue et acceptée par les parties en présence. Ce n’est pas le cas. La migration fait l’objet d’un business odieux et les pays européens se disputent sur des questions de quotas alors que l’urgence est d’y mettre fin. Par dessus le marché, ces flots de migrants contiennent des terroristes qui viennent en France et en Europe pour en découdre. C’est une invasion barbare contre laquelle il faut se prémunir au lieu de se laisser attendrir par ces ONG qui ne sont, dans la réalité des faits, que des organismes complices avec les passeurs.
Là aussi, le sens des mots est primordial, on ne peut plus qualifier de « rebelles » (au « régime » syrien) des terroristes mercenaires provenant de plus de 100 pays et il faut clamer haut et fort que ces terroristes ne représentent pas le peuple syrien, contrairement à ce que les médias (et les partis politiques) veulent nous faire avaler.
Ce sont nos véritables valeurs qui sont bafouées : on brandit des pancartes : démocratie, droits de l’homme, etc. mais en fait, notre politique est tout à fait opposée à ces valeurs et on nous ment constamment quant à la réalité des faits.
Il faudrait remettre toutes les définitions à zéro, tous les organismes comme l’ONU, etc. également et repartir sur de nouvelles bases, mais il y a des pays comme les USA qui n’ont pas l’intention de changer quoi que ce soit à leurs façons de faire, dans le mépris du droit international et dans l’illégalité la plus totale.

Archives

À propos

Présentation